Représentation en maternelle

Article tiré du journal Ouest-France du 11 mars 2017

Tous les petits de l’école Notre-Dame étaient réunis, vendredi matin, autour d’une représentation donnée spécialement pour eux par Le Poisson d’avril, une compagnie de Bourg-des-Comptes.

Mariane Franck et Olivier de Narnaud ont conquis les enfants avec un jeu burlesque qui leur a d’emblée parlé, mettant en scène les expressions, émotions et situations relationnelles, leur renvoyant un miroir de leur quotidien. Copain pas copain, mais en fait toujours copain !

À Notre-Dame, la Journée des arts était bretonne

Article tiré du journal Ouest-France du 14 février 2017.

Tous les enfants de l’école privée ont été mobilisés, sur un même thème, jeudi dernier. Pas de classe de petits ou de grands, plus de maîtresse ou de tuteurs référents, tout le monde s’est mélangé et a embarqué dans le même bateau, projet sur la Bretagne oblige.

« Cette expérience permet de faire connaître, notamment auprès des parents d’élèves, la diversité des projets portés par les élèves et les enseignants, et permet aux élèves d’ouvrir leur horizon artistique et culturel quel que soit le domaine », souligne le directeur François Lefeuvre.

Les plus grands ont travaillé sur les contes et légendes, et sont allés, en amon, visiter la forêt de Brocéliande.

La valorisation de cette journée sera une exposition, à laquelle les parents seront conviés lors de la journée portes ouvertes du 4 mars.

Un nouveau directeur à la tête de l’école Notre-Dame

Article tiré du journal Ouest-France du 31 août 2015

À la direction de l’école Notre-Dame, François Lefeuvre remplace Erwan Ordonneau. Ce dernier a quitté Vern pour assurer la direction de la Providence, à Bruz.

Les membres de l’association des parents d’élèves (Apel) ont salué son départ : « Après huit années passées à la direction de Notre-Dame, il a réussi à transformer l’école et à fédérer tout le monde autour du thème Grandir ensemble. »

Le nouveau chef d’établissement assurait déjà une fonction similaire, à l’école Sainte-Catherine de Tresboeuf. Il envisage sa nouvelle mission « dans la continuité de ce qui existait ». Au sein de son équipe, une nouvelle enseignante : Mathilde Aignel, de Rennes, assurera les cours des CP et CE1.

Mardi matin, 282 élèves répondront à l’appel. C’est la coutume à l’école, l’Apel et la direction de l’école recevront les parents des élèves autour d’un café.

Les écoliers ont peint au rythme de la musique

Article tiré du journal Ouest-France du 13 avril 2015

Les cycles 2 de l’école Notre-Dame ont travaillé, depuis le début de l’année, sur le projet « Musique et Peinture », lancé par leurs trois enseignantes : Anne, Pauline et Michèle. Ils ont exposé au sein de leur école le rendu de leurs activités.

Ce devait être comme tous les ans le projet musique de l’année, cette fois il aura été bien différent.« Nous avons souhaité y intégrer la peinture. Nous nous sommes entourés de professionnels », soulignent les enseignantes. Un partenariat a été instauré entre une musicienne intervenante du conservatoire de musique du Suet, Bruyère Jouffe, et une intervenante en arts plastiques de l’association Cafarnaüm, Sandrine Besnard, de Saint-Erblon.

Les deux arts se sont retrouvés sur trois matinées, sous forme d’ateliers pour la peinture, et sur une dizaine de séances pour la musique. Au départ, les enfants ont été orientés, puis ils ont eu le libre choix de la musique, des outils, du format, des couleurs pour un résultat en fonction de leur ressenti.

Une exposition interactive a eu lieu durant la porte ouverte de samedi dernier. Les jeunes artistes ont confié avoir « bien aimé ». Ils ont trouvé l’expérience « amusante » et « pas assez longue ».

Une quarantaine d’exposants à la braderie de l’école

Article tiré du journal Ouest-France du 25 mars 2015

L’école privée Notre-Dame organisait, dimanche, une braderie des enfants de l’école, salle de la Chalotais. Tous les emplacements étaient comblés avec une quarantaine d’exposants qui ont assuré les transactions tout au long de la journée. Les membres de l’association des parents d’élèves ont rappelé que les bénéfices de la journée serviront à diverses actions au sein de l’école.

Les prochains rendez-vous de l’école :

  • portes ouvertes et vernissage, samedi 28 mars, de 10 h 30 à 12 h ;
  • marche parrainée, jeudi 2 avril, de 13 h 45 à 16 h 30 ;
  • fête de l’école, le 14 juin, de 13 h à 19 h

Les nouveaux rythmes scolaires appliqués à l’école Notre-Dame

Article tiré du journal Ouest-France du 4 septembre 2014

les-nouveaux-rythmes-scolaires-appliques-lecole-notre-dame

L’école Notre-Dame est passée aux nouveaux rythmes scolaires, dès mardi. La classe finira désormais à 16 h 30 le lundi et le jeudi et à 15 h 30, le mardi et le vendredi. L’organisation est en place pour les devoirs, activités ou loisirs. Elle diffère cependant, selon que les élèves sont en maternelle ou dans l’élémentaire. Concernant ces derniers, des activités extrascolaires seront proposées, après 16 h 30, à partir d’octobre.

Une classe découverte pour les plus grands

L’école démarre avec des effectifs stables, avec 280 enfants répartis dans onze classes, de la petite section aux CM2.

Quelques mouvements sont à signaler pour cette année au sein des enseignants. Pauline Acker assurera la classe de CE1, Delphine Crespin enseignera en classe de moyenne et grande section et Anne-Hélène Lahuppe reprend sa classe de petite section, après son année de congé parental. Thérèse Monnerie, quant à elle, sera la nouvelle enseignante spécialisée pour le secteur.

Parmi les projets arrêtés, on retient notamment la mise en place de classes découvertes, pour les 106 élèves de cycle 3. L’anglais sera également enseigné aux élèves, de la moyenne section aux CM2. Les cycles 2 ont de leur côté des projets musique en prévision. Un grand vernissage est également envisagé en mars et une marche parrainée, en avril.

L’école Notre-Dame appliquera les nouveaux rythmes scolaires

Cet article est tiré du journal Ouest France du 2 juillet 2014

lecole-notre-dame-appliquera-les-nouveaux-rythmes-scolaires

L’école privée Notre-Dame passe à la semaine de 4,5 jours à la rentrée prochaine. C’est l’aboutissement de l’expérimentation réalisée toute cette année, avec les enseignants, le personnel non enseignant, en partenariat avec les parents, la municipalité et les associations.

Testés cette année

Erwan Ordonneau, le directeur de l’établissement, explique la démarche : « Toute cette année nous avons tenté d’expérimenter, d’analyser et d’échanger, cette mise en place est le fruit de tout un travail ensemble, sachant que des temps de concertation et des réajustements seront indispensables, l’an prochain, pour améliorer l’ensemble du dispositif ».

De ces rencontres ont abouti des mises en place. Pour les enseignants, « Nous avons construit autrement des temps de cours mais aussi les devoirs », pour le personnel non enseignant : « c’est l’accompagnement des plus jeunes en activité qui a changé ». L’école s’est appuyée sur des questionnaires qu’ont remplis les parents, sur une concertation avec l’Association des parents d’élèves de l’enseignement libre (Apel), et de nombreuses réunions, en conseil d’élèves et avec les différents partenaires.

Le financement

Une convention est signée avec la municipalité concernant les nouveaux temps libérés après les cours, temps entre la fin des activités et 16 h 45. « Comme pour le public », souligne le directeur, « la mairie nous demande une participation des familles au prix d’un tarif garderie habituel, le reste, environ 2 € par enfant par séance, sera pris en charge pour cette année par les fonds publics ».

Les horaires de l’école

Ce sera, pour le lundi et jeudi, de 8 h 45 à 12 h et 13 h 45 à 16 h 30, afin de permettre des apprentissages conceptuels entre 15 h et 16 h 30. Le mardi et vendredi de 8 h 45 à 12 h, et 13 h 45 à 15 h 30, ensuite auront lieu les différents temps de devoirs et d’activités. Le mercredi, il y aura école de 8 h 45 à 11 h 45. Une garderie aura bien lieu tous les matins de classe de 7 h 30 à 8 h 30.

Le mercredi après les cours

Pour le centre aéré, les inscriptions sont à réaliser auprès du Centre des Marais, le transfert sera effectué par une aide-maternelle et des animateurs du centre. Il se fera entièrement sur la voie piétonne, les enfants monteront dans le bus dans l’enceinte de l’école.

Concernant les élémentaires

Un temps particulier dans la semaine est prévu pour le tutorat, les échanges entre les classes, les retours sur les difficultés. Pour certaines matières, le choix d’apprentissages regroupés sur un temps précis, comme les journées sciences, est aussi favorisé. Le choix des activités périscolaires s’est porté sur le travail du soir, l’idée étant de réaliser le plus gros des devoirs pour l’enfant avant 17 h, créneau où il est le plus réceptif. Les activités extrascolaires sont proposées le mardi et le vendredi à partir d’octobre de 16 h 45 à 17 h 45.

Pour les maternelles

Sur le temps scolaire, sachant que l’école n’est pas obligatoire avant six ans, il est tout à fait possible de prévoir le temps de classe sur quatre jours pour les plus jeunes, à condition d’en informer les enseignants et de garder une régularité propice à l’épanouissement de l’enfant. En ce qui concerne les activités périscolaires, pour la garderie, les enfants pourront être inscrits le jour même. Mais pour les activités, ils devront être inscrits à l’avance, pour une durée déterminée et sur des séances bien définies.

Inscriptions

Concernant les créneaux d’activités de maternelle de la première période de septembre à novembre, s’inscrire dès à présent près de l’école Notre-Dame. Pour le centre aéré, il faut inscrire les enfants dès à présent, auprès du Centre des Marais, pour les transferts et le centre aéré des mercredis de septembre, au 02 99 62 83 27.

Des idées à l’APEL n°24 – Carnavals

Nous clôturons le troisième et dernier trimestre de l’ année 2013/2014. Cette fin d’ année scolaire est un moment particulier, qui nous invite à nous retourner sur nos actions passées, sur les découvertes et apprentissages des élèves. C’ est l’ occasion
de mesurer tout le chemin parcouru…
De nombreux projets se sont concrétisés durant cette période. En effet, le cycle 3 a débuté la création des jardins médiévaux, le cycle 2 nous a proposé une belle représentation des airs brésiliens et le cycle 1 expose sur des artistes peintres comme Picasso.
Ce dernier numéro « des idées à l’ Apel » de l’ année est aussi l’ occasion de dire merci à l’ ensemble de la communauté éducative (personnels enseignants et non enseignants, membres d’association) qui ont donné le meilleur d’ eux-mêmes pour les élèves.

journal24FTTR

La fête de l’école Notre-Dame sur le thème du carnaval

Cet article est tiré du journal Ouest France du 20 juin 2014

la-fete-de-lecole-notre-dame-sur-le-theme-du-carnaval

Dimanche, la kermesse de l’école Notre-Dame s’est déroulée sous un soleil estival, en présence de nombreux parents et grand-parents.

Organisée par l’ensemble de l’équipe pédagogique, cette manifestation a rassemblé tous les enfants, de la maternelle au primaire, ainsi que les parents.

« Carnavals », le thème retenu cette année, a été une invitation à la danse pour tous les enfants qui ont réalisé une parade chorégraphique et musicale, après un lâcher de ballons qui coloré le ciel vernois. Restauration et rafraîchissements ont permis des moments de convivialité dès le déjeuner. Les stands traditionnels tels que le chamboule-tout ont encore eu du succès. D’autres se sont installés dans le paysage de ce rendez-vous annuel comme le master mind, les tirs au but… Une tombola a clos la journée.

Bouillants #, et si, vous aussi, vous preniez le temps ?

Cet article est un reprise de l’article Ouest-France du mardi 14 mai 2013

La photo qu'ils ont choisi de recevoir par mail, à l'école, le 10 juin prochain, puis pour l'année de leur 18 ans !

La photo qu’ils ont choisi de recevoir par mail, à l’école, le 10 juin prochain, puis pour l’année de leur 18 ans !

Dédié à l’art numérique, au multimédia et à la citoyenneté, Bouillants #, cinquième édition, arbore une nouvelle thématique, vaste et universelle, le thème du temps est devenu fil rouge.

Le diagnostic est clair : le temps s’accélère, le numérique étant facteur de cette dynamique. La programmation de Bouillants # 5 interroge le rapport de l’humain avec le repère temporel qu’il a lui-même établi, et donne précisément au public l’opportunité de prendre le temps de découvrir des créations d’artistes numériques internationaux. Depuis le 7 avril, la fréquentation se veut soutenue au sein du site principal de la laiterie Les Bouillants.

Les jeunes s’approprient l’expo

Les scolaires ne sont pas les derniers à découvrir les installations. Elsa et Cécile, médiatrices, ont accompagné la semaine passée les élèves de Notre-Dame, fiers d’être déjà venus. « Et aux cinq éditions », précisent-ils. Ils se souviennent des thèmes : « Frontières », « Nature », ils sont d’abord passés par le Volume découvrir, Limbo, une installation interactive qui nous confronte à des formes bizaroïdes dont nous générons l’apparition par notre propre présence.

Les animatrices introduisent le thème de l’année avec une photo de groupe pour démarrer la visite : « Une photo que vous regarderez dans le futur, car une fois stockés, ces clichés peuvent être révélés instantanément ou à une date choisie. ». Ensemble ils ont décidé de la recevoir par mail à l’école le 10 juin prochain, le second choix sera pour l’année de leur 18 ans ! Ci on est déjà dans le bain, on aborde la notion du temps qui passe, le passé, le présent et le futur.

La visite se poursuit autour d’un tableau représentant la mer, mais les petits artistes ont l’oeil en étant interpellés par un ticket de caisse qui se déroule : « il cache un ordinateur ! » En fait ce tableau réagit à la présence du public : « Un temps qui s’additionne et se convertit en euros, plus on regarde, plus il prend de la valeur, le spectateur crée la valeur de l’oeuvre d’art. »

En temps réel, un film affiche un énorme cadran mis à jour continuellement par des hommes. « C’est une performance qui a duré exactement 24 heures et qui a été intégralement enregistrée en vidéo », expliquent les animatrices. Les regardeurs de « Standard Time » ne voient pas seulement l’heure, mais avant tout les ouvriers qui la fabriquent. Des personnes qui, consciencieusement, perdent leur temps à cette activité inutile qui n’a qu’une fonction : « Donner l’heure ». Ils ont été 70 à se relayer sur 24 heures.

Comme le souligne l’enseignante qui accompagnait les enfants : « C’est incroyable comme ils sont réactifs et intéressés, c’est une démarche qui leur ouvre des portes. »

Jusqu’au 9 juin, entrée gratuite et sans réservation. La laiterie est ouverte tous les jours même le week-end de 14 h à 18 h. L’équipe de médiation accueille (sauf le lundi) pour des déambulations libres ou accompagnées. Réservation de visite dédiée (tout public) au 09 64 06 19 83 ou mediation@lemilieu.fr